Chemins de vies

Des vies, des expériences, des souvenirs ...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Plantation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alenyah
Maîtresse de maison
Maîtresse de maison
avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Plantation   Ven 19 Nov - 22:55

Quelques jours avant, sur les routes



Une immense charette, menées par deux forces de la nature, était partie du sud de Dijon. Son chargement était précieux, et on avait confié cette mission aux deux plus grands, plus gros et moins farouches bourguignons.

Le premier cocher était un homme immense et très large d'épaules comme de ventre. Il répondait au doux nom de Petit Jehan, sauf quand il avait un coup de le nez. D'ailleurs dans ces moments là, il ne valait mieux pas l'appeler. Son second, Cyclopède, était tout aussi impressionnant, mais n'était sanguin comme Petit Jehan... Ce dernier conduisait l'attelage avec rudesse et dextérité.


Hue, là... Dame bon dieu ! je veux bien être damné si ces bourriques ne m'écoutent pas !

Faisant claquer son fouet régulièrement pour que les deux traits, aussi massif que leur cocher, ne relache pas leurs efforts. Roulant tranquillement, s'arrêrant souvent pour boire une bonne grosse gorgée de vin, les nuits à l'auberge du coin avec force bière et spécialités locales, et bien sur les bonnes frictions qui vont avec, les journées se passaient de manière très monotone.

En vue de Murat

Arrivés sur les hauteurs, à l'est de Murat, les deux compères interpellèrent un paysan dans son champs et lui demandèrent la direction de la rue de la Vigne. Les instructions n'étaient pas bien compliqués, et les cochers bourguignons étaient pressés d'arriver, et de se rincer le gosier, bien trop sec déjà ! Ils arrivèrent devant les grilles qui n'étaient pas fermées et stoppèrent la charette devant la grande maison de pierre.Cyclopède descendit du haut siège, car il savait se tenir presque proprement devant les gens qui savaient lire, alors que Jehan, lui... Il ota son chapeau, et frappa à la porte de sa large main.

Revenir en haut Aller en bas
Alenyah
Maîtresse de maison
Maîtresse de maison
avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Plantation   Ven 19 Nov - 23:01

Quand Drumgray arriva à Béchadie, les grilles étaient grandes ouvertes, aors qu'il les avait fermées avant de partir pour la Bretagne. Mais depuis son retour, il avait changé, ou plutot, il avait retrouvé ce qui avait fait de lui un homme droit et courageux, alors qu'il pensait l'avoir enfoui à jamais. Son sang, encore lui, lui commanda d'être prudent : Il avançait sur Arthémise, le regard aux aguets et l'épée prête à jaillir.

Il se rassura un peu quand il vit une immense charette devant la grande façade de pierre blanche. Sur son siège, un immense cocher se rongeait les doigts, comme s'il mourrait de faim. Devant la porte, un autre homme, tout aussi imposant, qui frappait à la porte. Drumgray s'avança avant que la masse ne réduise la porte à néant.


Qui êtes-vous ? Et que voulez vous ?

Drumgray était resté à cheval, et à distance convenable. LA main sur son épée, cachée par son bouclier. Ce geste, il l'avait vu faire tant de fois, qu'il le faisait désormais, même s'il sentait bien que les deux colosses ne seraient pas un danger pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
Alenyah
Maîtresse de maison
Maîtresse de maison
avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Plantation   Ven 19 Nov - 23:06

Cette grande masse de Cyclopède sursauta en entendant la voix du seigneur à cheval. Son galure était maintenant comme un linge humide, essoré par de grands battoirs. Il fit une révérence, ne sachant comment faire, et d'une voix peu assurée, prit la parole.

Monseigneur, pardon de m'excuser et d'être importun chez votre seigneurie, mais je dois voir... non, parler... heu, non ! Je suis chargé d'une livraison pour le seigneur de Béchadie. Nous arrivons de Marsannay, pour lui !

Le colosse de chair tremblait sans pouvoir se controler, non de peur, mais de timidité. Pour lui, toute rencontre était difficile, alors, un seigneur ! Il descendit les marches et , tout en n'osant pas regarder le cavalier qui avait rangé son bouclier et qui s'apprétait à mettre pied à terre, un léger sourire aux lèvres, regarda son compère, toujours assit.

Et toi, Jehan, laisse tes doigts tranquille veux-tu ? Descend et ne fais pas attendre sa seigneurie qui est trop bonne !

Petit Jehan éructa sa réponse, mécontent de devoi arreter sa toilette, mais pas assez idiot pour vexer le maitre du domaine. On ne sait jamais, avec ces porteurs d'épée !. Tous les deux, ils défirent la grande bâche et montrèrent le précieux chargement au seigneur.

Voilà, Monseigneur ! Les meilleurs plants du pays de Marsannay. Son nom, j'ai oublié, mais dame, quel régal une fois en bouteille ! Si vous permettez que je donne mon avis !

Cyclopède baissa la tête, honteux d'avoir parlé ainsi, mais l'idée d'un gorgeon d'un vin de Bourgogne lui plaisait tant qu'il oubiait souvent son environnement. Il s'écarta en tendant le bras, pour montrer tous ces plants, soigneusement emaillottés, et serrés les uns contre les autres.


Revenir en haut Aller en bas
Alenyah
Maîtresse de maison
Maîtresse de maison
avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Plantation   Ven 19 Nov - 23:07



Drumgray avait remisé son bouclier sur Arthémise et avait mis pied à terre. Il s'amusa intérieurement de voir une telle force de la nature etre si démunie devant lui.

Je vous en prie, pas de "monseigneur"...

Drumgray sourit aux deux comparses, et s'approcha de la charette. IL y avaient bien deux cents pieds de vigne, soigneusement emmaillotés en haut, et fichés dans un lit de sable. Ils ressemblaient à une troupe au garde à vous, impeccable... Il afficha une satisfaction certaine !

Alors le Père Amboise aura tenu parole ! J'irai prier pour la paix de ses vieux jours... Dites moi compère, il vous faut faire le tour du batiment et vous rendre devant la friche. Nous y déposerons tous ces ceps vigoureux et prêts à s'exprimer.

Drumgray se remit en selle et guida les cochers sur la parcelle destinée à recevoir la vigne de Béchadie, et redonner son éclat à la rue, et à Murat.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plantation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plantation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plantation d'une nouvelle carotte.
» on me dit que je peut trouver une plantation de café ici ? (ANNULEE)
» Le Commandeur Suprême et le deserteur...(III)
» Calendriers des plantes médicinales
» La culture du Blé (N I)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins de vies :: Le vignoble-
Sauter vers: